dimanche 28 octobre 2007

REFLEXIONS APRES 1 AN DE GESTION COMMUNALE DE BENOIT FRIART ET SON EQUIPE MR-CdH

Oui le bulletin communal nous informe des points abordés au Conseil, mais il élude sciemment les réactions de la minorité. Etre dans l’opposition ne consiste pas seulement à critiquer le pouvoir en place, être minoritaire ne doit pas nous empêcher de continuer à réclamer ce qui nous semble être juste et nécessaire au bien-être de la population.

Oui nous manquons d’aires de jeux pour nos jeunes enfants dans les villages, alors que les bâtiments du culte sont choyés et croulent d’année en année sous les investissements inconsidérés.

Oui nous avons besoin de lignes de communication régulières pour circuler dans l’entité.

Oui il manque encore à Gottignies une salle de réunion communale qui permettrait de résoudre bien des problèmes.

Oui la future bibliothèque de Thieu est devenue un gouffre financier. Elle est l’exemple type d’un projet bâclé, mal engagé, mal suivi. Nous l’attendons depuis plus de 12 ans. Elle coûtait à l’époque quelques 9 millions de nos anciens francs ( environ 22.500€). Elle en est maintenant à plus de 18 millions d’anciens bef ( 45.000€), et CE N’EST PAS ENCORE FINI.
Cet argent gaspillé aurait pu servir à développer des projets pour notre jeunesse.
Ceux qui lui cherchent un nom pourraient la nommer « Bibliothèque du Gouffre sans Fond », cela réunirait ainsi tous ceux qui ont œuvré à ce fiasco.

Oui le citoyen doit être informé de l’évolution
des travaux prévus sur le site extrêmement pollué de l’UCB à Ville-sur-Haine.

La communication est devenue le grand problème de notre société. Plus nous disposons de technologies modernes et d’appareils sophistiqués (Ordinateur, Internet…), l’individu s’isole par rapport aux autres, et plus il est dépendant des moyens techniques i l est à la merci du moindre grain de sable qui enraye la machine.

Noyé par la publicité commerciale et les sollicitations de tout genre, il en néglige les informations sérieuses ( culture, vie sociale et communale et tout ce qui demande un effort de réflexion). Tout est fait pour casser la solidarité qui ennuie tant nos dirigeants. Mons de services publics, tout au privé, à la rentabilité et à la soi-disant efficacité si chère au libéralisme.
Le service des eaux anglais n’est pas une preuve de performance avec ses villages privés d’eau et ses canalisations crevées par manque d’entretien. Pour les mêmes raisons, les chemins de fer britanniques sont devenus les champions d’Europe quant au nombre d’accidents du rail.

La privatisation de l’électricité et du téléphone vous a-t-elle apporté une diminution de vos dépenses ? Nous a-t-elle engendré plus d’emploi ? Certainement pas, mais par contre cette privatisation a engendré de plantureux bénéfices aux actionnaires.
Une petite minorité se sucre sur le dos de l’immense majorité, celle-ci n’étant pas exempte de tout reproche, se laissant abuser par les belles promesses.
L’homme est ainsi fait, il est sensible à toutes les sollicitations qui le flattent.
Mais l’homme a aussi une grande qualité qui lui est propre : il est intelligent et je pense que c’est le moment pour lui de le prouver.


Jean-Louis Wastiau
Conseiller communal UDP

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci de corriger mon erreur Pourquoi plus de PV au site administration communale à partir de juin 2007?(et non 2006)

Anonyme a dit…

POurquoi si peu de personnes lors des conseils communaux?

Pourquoi ne pas indiquer le nombre de participants?


Merci, Madame Gondry

Anonyme a dit…

Taxi communal


Que coûte cette belle initiative?

Faire peuve de solidarité, c'est aussi réfléchir
au nombre de véhicules appartenant aux Rhodiens?

Anonyme a dit…

Monsieur Wastiau?


Je lis avec attention vos propos sur la bibilothèque:

sommes-nous si riches pour dépenser autant?

a-t-on recensé le nombre de bibs existant dans toute la commune
sans oublier les bibs dans les écoles?

Dans un même ordre d'idées, que coûte déjà aujourd'hui cette future crèche,du fait des travaux et des redevances à l'architecte?

Anonyme a dit…

M. Wastiau pose toujours de bonnes questions.

Ne pourait-il pas reprendre et les chiffrer tous les dépassements de budgets?

Pourrait-il un jour expliquer si les chefs d'entreprise(majorité comme opposition) calculent différenmment leur Prix de Revient?

Pourrait-il expliquer pourquoi un organisme public souhaite obtenir autant de subsides( synonyme de taxes pour le citoyen)?

Pourquoi n'entend-on pas parler de Budget 2008 , nous sommes en octobre??

annie Gondry a dit…

réponse à anonyme : je mettrai dorénavant le nombre de personnes assistant aux prochains Conseils communaux.