mardi 30 octobre 2007

PRECISION SUR LE CONSEIL DU 25/10

En complément du rapport du conseil communal rédigé par notre conseillère UDP Annie Gondry, je tiens en tant que spectateur présent à apporter quelques précisions.

Le début du conseil ne fut pas perturbé pas des délégués syndicaux armés…de leur drapeau.
La foule était nombreuse, elle venait certes pour un point précis, mais elle était calme et digne.
Ce qui ne fut pas le cas du bourgmestre, et c’est souvent dans de telles circonstances.
Il est vrai qu’il a tenu à appliquer la loi « à la lettre », mais le fait-il toujours ?

Le conseil débuta donc avec 15 minutes de retard, le temps de requérir les forces de police de la ZiP Haute-Senne pour faire évacuer « les armes des manifestants ».
15 minutes maximum pour cette intervention ! Je tiens à féliciter cette ZiP pour sa rapidité d’action. Mais est-ce toujours le cas ?

Bref, après ce petit incident géré de « main de maître » par le Maître du Bourg, la séance du conseil put enfin commencer.
(NB Excusez-moi si parfois des termes d’ancien français reviennent dans mes textes, mais j’ai l’impression de revenir dans un temps lointain où les seigneurs avaient tous les droits sur ses serfs et manants).

POINT 1 Schéma de structure.

Voir le compte-rendu de notre conseillère Annie, mais il est à noter, comme l’a d’ailleurs fait notre conseiller UDP Marcel Couteau, que ce schéma de structure fut élaboré, une fois de plus, sans aucune concertation ni avis des membres du conseil communal, et encore moins de celui de la minorité. Ont participé à ce projet, outre les membres du collège MR-CdH, des promoteurs immobiliers, des représentants de notaires, les notables en somme...!
Il y a de quoi se poser des questions.
Je ne reviendrai pas sur cette présentation du schéma de structure, si ce n’est qu’elle fut émaillée d’un petit incident, anodin aux yeux de certains. Trois personnes, au fond de la salle ne suivaient pas cette présentation, sans toutefois gêner celle-ci. Le Maître du Bourg prit alors le micro des mains du présentateur et tel un bon maître de classe les pria de se taire ou de sortir. Bref, nous avons aussi notre « petit Nicolas ».
Le conseiller UDP Marcel Couteau intervient après cette présentation, en regrettant l’absence de concertation, reparlant du bien-fondé d’une régie foncière ( Voir détail de cette intervention sur ce blog) C’est durant cette intervention que « trois bons élèves », à savoir le secrétaire communal, la 2ème échevine et le 4ème échevin se payaient une bonne tranche de rigolade. Je pensais alors que notre « bon maître » allait encore faire valoir son autorité.
Que nenni ! Ignare que je suis. J’oubliais que ce n’était pas les mêmes trois perturbateurs qu’auparavant, ceux-ci étant sortis dans le calme.

Quant au reste, vous le trouvez en détail dans le rapport d’Annie.
Il est également à noter l’absence régulière dans les fardes consultées par nos conseillers de documents se rapportant à l’ordre du jour.
Les conseillers UDP-PS-Ecolo ont encore une fois insistés pour que cette situation cesse.

Mais : MORALITE manants contre seigneurs, cancres contre bons élèves ? l’Avenir nous le dira

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Dommage que si peu de personnes assistent, habituelledment, aux conseils communaux

Pourquoi les syndicaux ne démontrent-ils pas aux citoyens que leur présence pourrait changer les choses?

Manants, seigneurs, cancres, bons élèves sont utiles dans une société.

N'oublions pas non plus que nous sommes en 2007 (mondialisation, libéralisme outrancier, wallonie pauvre dans un Etat qui se recherche)

UDP apporte une pierre dans la clarification du débat: Bravo

Anonyme a dit…

Quand arrivera-t-on au Roeulx et

ailleurs à examiner sereinement

l'Offre scolaire d'une commune

faceà une DEMANDE ?

QUAND allons -nous connaître le

coût de chaque école de tous les

réseaux, de tous les niveaux?

Anonyme a dit…

L'avenir est fonction du passé

Ce passé, nous l'avons connu ou pouvons le reconstituer...


Bravo, Monsieur VH pour les quelques lignes

Un ami

annie Gondry a dit…

en réponse à anonyme qui regrettele nombre peu important de personne qui assiste aux conseils communaux : vous pouvez vous aussi inciter les gens de toutes classes à y aller ! Pour ma part, j'essaye également mais ce n'est pas aisé !

Annie Gondry